Gilles Capton
Nos peintres
 
Sorti en 1979 de l'école des Beaux-Arts d'Orléans, ce n'est qu'en 2003 que Gilles Capton vivra enfin pleinement de sa peinture. Principalement peintre animalier, portraitiste de taureaux et de vaches, Gilles Capton se consacre parfois au paysage ou au nu masculin.
Opiniâtre et non-conformiste, Capton creuse obstinément son sillon. Gilles Capton est un artiste engagé, un peintre qui porte hauts son exigence, son expérience et son statut. Artiste de la Nouvelle Renaissance, Capton revendique l'héritage des anciens maîtres et leur idéal de beauté.
Sa recherche picturale fait souvent référence à l'univers de la ruralité. Il y puise l'inspiration. La contemplation de sujets simples alimente sa réflexion sur le monde d'aujourd'hui. Depuis quelques années déjà, vaches et taureaux accompagnent ses questionnements quant à la compétence et la légitimité de l'Homme dans le gouvernement du monde.
Les bovins nous ont assistés dans notre évolution du chasseur-cueilleur à l'éleveur nomade, puis lors de la sédentarisation du cultivateur, bâtisseur de cités et d'états. La contribution de ces animaux à nos civilisations a été considérable : alimentation et force de travail ; tellement essentielle que nos ancêtres les ont intégrés à leurs croyances, élevant ces modestes ruminants au rang des divinités majeures, entités souvent bienveillantes, mais aux pouvoirs destructeurs si considérables qu'elles inspiraient autant d'adoration que de terreur.
 
 

Les œuvres de Gilles Capton exposées à la Galerie de Normandie :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
début de page